Travailler sur Internet

Paradmin1975

Travailler sur Internet

Un cabinet d’orthopédie a un énorme professionnalisme. Toutefois, pour disposer d’une large base d’utilisateurs, un cabinet d’orthopédie doit communiquer ces compétences au monde extérieur pour se faire connaître. Si pendant de nombreuses années, le bouche à oreille a été le principal outil de ces activités publicitaires, aujourd’hui, il existe plusieurs canaux, même gratuits, qui peuvent être très utiles pour promouvoir un cabinet d’orthopédie et, parmi eux, il y a certainement les réseaux sociaux.

Les médecins, et les professionnels en général, ont souvent des doutes sur l’efficacité des réseaux sociaux et la justesse de ces outils. En fait, même l’ordre des médecins a admis que la publicité, même sur les réseaux sociaux, peut être utilisée par les médecins et les orthopédistes, à condition que la communication soit informative, maintienne la centralité du patient, soit basée sur des données scientifiques et ne crée pas de fausses attentes. Par conséquent, se promouvoir sur les médias sociaux signifie simplement faire connaître à un public patient potentiel ce que l’on fait et comment on le fait.

Comme de plus en plus de personnes utilisent les réseaux sociaux pour s’informer et choisir à qui s’adresser pour leurs soins, il est clair que les réseaux sociaux pour un cabinet d’orthopédie sont d’une importance vitale. Voyons donc comment utiliser ces outils pour se faire connaître dans le cadre d’une étude orthopédique.

Quels réseaux sociaux utiliser pour un cabinet d’orthopédie

Chaque réseau social a sa propre langue qui, parfois, affecte également le type d’utilisateur qui l’utilise. Un médecin ne peut pas communiquer comme une entreprise de déménagement. LinkedIn, par exemple, est né pour les professionnels et vise à rapprocher l’offre et la demande de travail, ainsi qu’à créer un réseau de contacts commerciaux et d’affaires (lire également notre billet spécifique à ce sujet). Facebook semble à première vue très similaire à LinkedIn, mais son public est beaucoup plus généraliste et, entre autres, il est utilisé par des personnes de tous âges (il est également utilisé par de nombreux adultes par exemple). Instagram est une société essentiellement « visuelle » où le texte est réduit à des hashtags et un peu plus, tandis que les photos, les histoires et les vidéos sont les principales. C’est également pour cette raison que Instagram est très utilisé par un très jeune groupe d’âge.

Bien sûr, on pourrait continuer indéfiniment. Ce qu’il est important de souligner ici, c’est qu’un cabinet d’orthopédie doit être conscient des différences de langage de chaque société et choisir celles qui conviennent le mieux à son public cible, puis décliner le message d’une manière différente, selon le réseau social sur lequel il le publiera. Dans cette phase de sélection, il est d’ailleurs bon de n’ouvrir un compte que sur les sociales que vous avez effectivement l’intention de gérer et de suivre avec continuité. Un profil nu et dépassé est une mauvaise publicité pour votre pratique orthopédique.

À ce stade également même les experts Cecb s’y mettent, il faut considérer que certains réseaux sociaux présentent des différences substantielles entre les fonctions d’un compte personnel et d’un compte d’entreprise. LinkedIn et Facebook, par exemple, vous permettent de promouvoir vos activités uniquement en ouvrant une page. Un outil qui présente plusieurs avantages (comme vous donner des statistiques sur l’efficacité de votre communication), mais aussi quelques inconvénients (comme ne pas pouvoir ajouter directement des amis à la page, mais devoir attendre qu’ils aiment la page pour devenir des adeptes).

Comment établir des profils sociaux pour promouvoir une étude orthopédique

Une fois que vous avez choisi les profils sociaux les plus appropriés pour faire connaître votre pratique orthopédique, vous devez passer à l’établissement des comptes. Cette action, à première vue assez simple, doit être menée avec un soin particulier.

Les moteurs de recherche et les médias sociaux eux-mêmes classent les informations par mots-clés. Il est donc essentiel de compiler vos profils sociaux dans une perspective de référencement. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que la description de qui vous êtes, de votre mission, de votre slogan, ainsi que les balises des photos de profil, doivent être saisies en tenant compte des mots clés pour lesquels vous voulez être trouvé. Si, par exemple, vous êtes spécialisé dans l’orthopédie du genou, ces mots clés doivent être utilisés et mis en évidence (sans ennuyer le lecteur) autant que possible. En effet, quiconque cherchera ces mots sera dirigé vers votre compte et vous intercepterez un patient potentiel au moment même où il vous cherchera et aura besoin de vous. Une fois ce travail effectué, voyons ce qu’il faut publier sur les médias sociaux pour promouvoir une pratique orthopédique, et quand.

Conseils sur la façon de faire de la publicité pour un cabinet d’orthopédie sur les sites sociaux

Une bonne promotion sociale pour une étude orthopédique est celle qui a comme public non pas une masse indistincte d’individus, mais seulement un groupe cible très spécifique. Une étude orthopédique vise donc d’autres professionnels tels que les médecins généralistes (dont proviendront les patients qui auront besoin de vos thérapies), les personnes ayant des problèmes orthopédiques, d’autres orthopédistes spécialisés dans des thérapies connexes (une étude spécialisée en traumatologie ponctuelle peut avoir intérêt à collaborer avec une étude spécialisée dans les soins du genou, par exemple) etc. C’est pourquoi vos postes doivent être en rapport avec votre spécialité ou présenter un intérêt pour ce public spécifique. Une nouvelle thérapie que vous suivez depuis peu dans votre cabinet orthopédique doit être immédiatement annoncée, non seulement par un message textuel, mais aussi par une photo, une vidéo ou (si vous en avez) des diapositives.

Plus votre communication sera multimédia, plus son impact sera important. Les messages contenant des vidéos ou des photos ont plus de chances d’être lus. Un format largement utilisé et qui tire profit de YouTube par exemple est celui des pilules. De courtes vidéos d’une ou deux minutes chacune, illustrant chacune des activités menées par le cabinet orthopédique. Une fois téléchargées sur YouTube, ces vidéos peuvent être facilement déclinées sur différents réseaux sociaux accompagnées de hashtags et de textes ad hoc.

Une stratégie largement utilisée à cet égard est d’aller chercher la confrontation avec des collègues ou des clients potentiels directement dans les groupes de discussion que de nombreux réseaux sociaux mettent à la disposition des utilisateurs. Vous trouverez ici des questions et des débats sur des sujets spécifiques. Sans essayer de vous faire honte, il est bon de participer à une intervention au moins une fois par semaine dans ces groupes, en répondant aux questions ou en commentant d’autres interventions. Souvent, ces outils sont destinés aux comptes personnels et non aux comptes d’entreprise. Le mieux est donc d’essayer, toujours sans spamming, de mentionner l’étude orthopédique dans ces groupes, afin qu’elle soit connue d’un groupe cible très spécifique déjà intéressé par le sujet.

Comment créer du contenu de médias sociaux pour une étude orthopédique

La plus grande difficulté pour gérer les aspects sociaux d’un cabinet orthopédique est de créer un contenu dans la continuité. Un profil dans lequel vous publiez dix messages par jour, mais qui n’est pas mis à jour pendant deux semaines, a peu d’impact sur la communication. L’idéal est de publier le contenu au moins une fois par semaine. À cette fin, il serait utile de disposer d’un véritable calendrier avec les sujets à traiter quotidiennement pour le mois suivant.

Des sujets liés non seulement à votre pratique, mais aussi à l’orthopédie en général et aux bénéfices qu’elle apporte aux patients. Lorsque vous créez les postes, essayez également de stimuler ceux qui vous suivent à interagir ou à agir (appel à l’action), en leur posant des questions ou en les stimulant. L’engagement, ou la capacité à engager vos adeptes, reste au centre de toute stratégie de promotion sociale.

À propos de l’auteur

admin1975 administrator

Laisser un commentaire